curve-02-02.png

INDIE

How to book online?


For non-members, click the "BOOK ONLINE" button found on the upper right corner of the website. You can then choose which service would you like to avail and the schedule. For members, go to MEMBERSHIP tab and click "Member Login". Visit this link for a detailed tutorial.





NOURRITURE & EQUIPEMENT

Mars 2015, Udaipur - aide à l'association Animal Aid Unlimited


AUXAN a décidé d’aider l’association Animal Aid Unlimited, en Inde, suite au départ d’une collègue bénévole résidente suisse, Dahlia, pendant ses vacances en Mars 2016. L’association « Animal Aid Unlimited » est à la fois un refuge, un hôpital et un sanctuaire pour animaux blessés et malades des rues d’ Udaipur, au Rajasthan en Inde. On y recueille et soigne tous types d’animaux en détresse (chiens, chats, ânes, cochons, vaches, oiseaux, etc.) ; certains d’entre eux deviennent des résidents permanents car ils ont besoin de soins à vie. Les membres fondateurs et directeurs d’ Animal Aïd, une famille américaine de Seattle (Erika, Jim et Claire) y habitent toute l’année. Grâce à eux, plus de 65 000 animaux blessés ont été soignés depuis la création de cette association en 2002. Le refuge, situé dans la périphérie du village historique de Badi, à 6 km d’ Udaipur, fonctionne grâce à une équipe 54 personnes qui encadrent 500 animaux en convalescence. Chaque jour, une équipe se déplace en ambulance pour sillonner les rues d’Udaipur, à la recherche d’animaux blessés qui leur ont étés signalés par les habitants des quartiers. Ils reçoivent en moyenne 20 à 30 appels par jour. Ces animaux sont ensuite conduits au refuge, soignés, nourris, puis, si leur condition le permet, remis en liberté. A leur arrivée, tous les chiens sont vaccinés contre la rage, certains autres sont également vaccinés contre le parvovirus, maladie de carré ainsi que plusieurs autres virus. Chaque employé a des fonctions et responsabilités bien définis, tel que le nettoyage des cages, du terrain, les soins par catégorie d’animaux. Le vétérinaire en charge sur place est généralement un vétérinaire en mission pour plusieurs mois, sur la base d’un échange et de partage de savoir-faire. Actuellement, un vétérinaire américain est sur place et s’occupe de former un autre vétérinaire qui vient du Zimbabwe et qui a suivi une formation théorique à Cuba. Ce dernier, devrait rester de manière permanente chez Animal Aid. Grâce à la venue régulière de vétérinaires du monde entier, le personnel soignant est continuellement amené à s’améliorer et contribue ainsi à dispenser les meilleurs soins possibles aux animaux. Au cours de ces dernières années, Animal Aid a gagné en visibilité par le biais des réseaux sociaux, Facebook, Instagram etc. où sont postées des vidéos réalisées par leur fille Claire. Chaque jour des visites sont organisées pour des touristes de passage, curieux d’en apprendre un peu plus sur cet établissement. Plusieurs bénévoles y travaillent actuellement pour des missions de courte, moyenne et longue durée. Quelques chiffres: 56 employés Entre 20-30 appels de sauvetage par jour 15-25 admissions par jour 900 repas servis par jour Chiens traités: 180-200 (qui seront relâchés une fois soignés) Chiens aveugles: 20 (permanent) Chiens handicapés: 80 (permanent) Chiens partiellement handicapés: 40 (permanent) Vaches-ânes: 40 Oiseaux: 40 Récit sur l’expérience de bénévolat de DAHLIA en Mars 2016… « Une journée typique pour un bénévole commence généralement à 09 :00 et se termine à 17 :00. Chaque matin je retrouvais le vétérinaire américain, qui logeait dans le même hôtel que moi, et nous partagions un rickshaw pour nous rendre au refuge. Je commençais par saluer tous les chiens paralysés, qui se réjouissaient de voir quelqu’un arriver pour s’occuper d’eux, leur faire des caresses, les gratter derrière les oreilles (chose qu’ils ne peuvent plus faire). Ensuite je m’occupais de leur distribuer leur repas et d’aider ceux qui étaient trop faibles pour manger tout seuls. Après, je me rendais dans la partie où les chiens suivaient des traitements : il fallait les sortir de leur cage pour les promener ou les mettre dans un espace ouvert afin qu’ils puissent prendre l’air un moment. On m’a demandé de passer du temps avec une chienne qui ne se laissait pas toucher. Elle était paralysée et avait certainement dû être battue. Avec beaucoup de patience et des biscuits, j’ai pu, au bout de quelques heures, la caresser. J’ai aussi passé plusieurs heures avec une vache qui avait été victime d’un accident et qui était en train de mourir. Comme les vaches sont sacrées en Inde, il n’est malheureusement pas possible de les euthanasier. Revenir en Inde et donner un peu de mon temps ,à nouveau, a été une belle expérience. Chacun devrait, à un moment dans sa vie, faire une expérience de bénévolat. Cela nous rend humble et nous permet d’apprécier encore plus notre vie de tous les jours. ». témoignage rédigé par Dahlia