GRÈCE

Décembre 2015 - Visite de l’association PAWS, Ile de Paros


Depuis longtemps, la présidente d’Auxan souhaitait aider les chats en Grèce. En effet, elle avait été informée , par une résidente suisse, de la détresse de l’association PAWS sur l’Ile de Paros en Grèce . La mère de cette personne y vit de longue date. Finalement , le 5 Décembre 2015, cette association grecque a reçu la visite de la présidente d’Auxan qui a enfin pu rencontrer les bénévoles et, surtout, les voir au quotidien s’occuper des animaux. C’est alors que, grâce aux expériences vécues par ces locaux, la présidente a évalué la condition animale sur l’Ile de Paros. L’équipe soignante est uniquement composée de bénévoles parmi lesquels des Grecs mais principalement des Européens (anglais, allemands, etc..) résidant sur l’île . Jennifer, la présidente, a été impressionnée par le sérieux et l’organisation de ces personnes. L’une d’entre elles prend en charge le nourrissage des 16 colonies de chats libres sur l’île , tandis que l’autre se consacre entièrement au refuge de chiens . Grâce à une antenne située à Munich , en Allemagne, PAWS arrive à obtenir le soutien de bénévoles allemands et réalise l’adoption définitive des rescapés les plus chanceux par des familles en Allemagne. L’association ne manque pas d’idées pour essayer de récolter des dons tout au long de l’année, notamment pendant la période des vacances avec l’afflux de touristes sur l’île. Par exemple, elle y offre, à la vente, des créations artistiques ( peintures sur toile ou sur pierres, etc..) , elle y dispose des tirelires à ses quatre coins ( dans les banques, pharmacies, hôtels, à l’aéroport de Paros, etc..) et des bénévoles tiennent une boutique, dans la ville de Paroikia, où l’on peut acheter des objets et des cadeaux. Grâce au dévouement des bénévoles et de très nombreuses campagnes de stérilisation, la population de chats errants semble maintenant sous contrôle. Cela contribue à une meilleure harmonie avec la communauté locale puisque, d’un côté, les chats sont nourris et que ,de l’autre, ils sont stérilisés. La situation est plus complexe pour les chiens. Ne possédant pas de terrain ni de refuge, PAWS loue un lopin de terre à un paysan et y abrite les chiens rescapés les plus nécessiteux : environ 35-45 chiens et chiots . L’indifférence de la population locale à la détresse animale ne facilite pas la tâche quotidienne des bénévoles. Les installations d’accueil des chiens sont primaires, faute de moyens financiers . De plus, les locaux insistent en permanence pour que le refuge qui accueille les bêtes errantes ou souffrantes s’installe ailleurs. Début 2016, de nombreux chiots sont décédés suite à la propagation d’un virus au sein de l’enclos elle a été favorisée par des conditions d’hygiène inadéquates (boue au sol)...





MATERIEL MEDICAL 

© AUXAN    Design by ID&EA

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon